Bienvenue sur le site du Bassin versant de l'Oudon

Thématique Milieux aquatiques.

Rivières, Ouvrages hydrauliques, Zones humides et Réglementation

Les impacts

Les impacts provoqués par les plans d’eau sont difficiles à décrire puisqu’ils peuvent être positifs ou négatifs :

  • Favorise le lien social : les plans d’eau participent à la vie locale et sociale d’une commune et représentent un attrait paysager. De ce fait, des activités économiques peuvent se développer sur ces sites.
  • Engendre un coût de gestion : ces plans d’eau nécessitent un entretien régulier afin de favoriser le bon fonctionnement hydraulique, ce qui engendre un coût pour le propriétaire.
  • Génère de la biodiversité : ces écosystèmes sont des zones de biodiversité importante en termes de niche écologique et de diversité spécifique.
  • Impacte la qualité de l’eau et le milieu aquatique :

Les impacts positifs  :

  • ils peuvent soutenir l’étiage des cours d'eau en période de sécheresse ou servir de zone tampon lors des crues
  • ils jouent également un rôle dans la qualité de l’eau en facilitant la décantation et le stockage de l'azote et du phosphore

Les impacts négatifs :

  • ils réchauffent les eaux en aval de l’ouvrage
  • ils peuvent uniformiser la morphologique des cours d'eau en amont des plans d’eau
  • selon le mode de création des plans d'eau, ils peuvent déconnecter ou détruire des zones humides
  • ils favorisent parfois les phénomènes d’eutrophisation ce qui asphyxient et perturbent fortement les milieux aquatiques

 

  • Perturbe la continuité écologique : la présence de barrage permettant cette retenue d’eau empêche la continuité écologique piscicole et sédimentaire. Le cycle piscicole de reproduction est alors perturbé, les poissons ne peuvent pas rejoindre les zones de frayères adaptées à leurs besoins. Pour mieux comprendre la continuité écologique : cliquez  ICI.

 

 

  • Impact sur les quantités : la densité importante de plans d’eau sur le bassin de l’Oudon influence fortement la disponibilité de la ressource en eau, surtout lorsqu’ils sont connectés au cours d’eau ou à sa nappe. L’eau captée peut retarder l’écoulement dans les ruisseaux à l’automne ou drainer une partie de la ressource souterraine en été. Par fort ensoleillement, une partie du volume stocké repart à l’atmosphère par évaporation sans contribuer à l’alimentation des milieux. A contrario, lorsqu’ils sont bien gérés ou par leurs fonctionnements historiques, ils peuvent contribuer au soutien d’étiage et au stockage hivernal. La présence et la gestion de plans d’eau doit s’inscrire dans une gestion équilibrée entre les usages nécessaires aux activités humaines et les besoins des milieux aquatiques, notamment pour les services qu’ils nous rendent. Pour cela, il est essentiel de restituer au cours d’eau le débit minimal en période d’étiage.
Mise à jour le: 07/06/2021 - 16:27

Milieux Aquatiques