Bienvenue sur le site du Bassin versant de l'Oudon

Thématique Milieux aquatiques.

Rivières, Ouvrages hydrauliques, Zones humides et Réglementation

Les bonnes pratiques de gestion

Entretien et gestion des ouvrages

L’entretien et la gestion des ouvrages concernent l’ensemble des plans d’eau. En effet, il est essentiel de veiller au bon fonctionnement des ouvrages mais aussi au bon état général de la digue. Les ouvrages doivent être manœuvrables facilement. Il est conseillé, d’identifier la moindre fuite au niveau de la digue. Celle-ci pourrait indiquer une fragilité et entrainer donc des ruptures de digue. Un entretien est essentiel pour limiter la croissance des arbres qui pourraient de par leur réseau racinaire endommager l’étanchéité de la digue et donc présenter un danger certain pour les biens et les personnes situés en aval.

Dans l’hypothèse d’une rupture de barrage ou d’une digue d’étang, la responsabilité des propriétaires pourrait être engagée en cas de manquement aux obligations de déclaration, d’entretien et de surveillance de l’ouvrage. Il leur appartient, en particulier, de s’assurer du bon fonctionnement des moyens de vidange, du bon état des déversoirs de crue, de la maîtrise de la végétation et du bon état des parements amont et aval des ouvrages.

En juin 2018, il a été observé la rupture d’une digue ayant entrainé des inondations importantes sur la commune de Genest Saint-Isle en Mayenne.

 

Entretenir la végétation

L’entretien de la végétation doit se faire de manière mécanique ou manuelle (l’utilisation de produits phytosanitaires étant proscrite). La végétation des rives doit être entretenue de manière à éviter la fermeture du milieu et le comblement à terme du plan d’eau. Attention à ne pas laisser les arbres pousser sur les digues.

 

La vidange

La vidange est une étape essentielle dans la gestion du plan d’eau. Elle permet de renouveler l’eau du plan d’eau, de gérer les espèces invasives (faune et flore), de réduire par minéralisation les vases. Il est même conseillé de le laisser vide quelques mois pour assurer la réduction des sédiments.

En amont de toute manœuvre des ouvrages, il est impératif de prévenir le service compétent (DDT),15 jours avant le démarrage de la vidange.

Il est recommandé de vidanger tous les 3 à 4 ans pendant les périodes adaptées, c’est-à-dire en dehors des périodes d’étiage marqué et en dehors des fortes précipitations.

Attention l’ouverture trop brutale d’un vannage doit être évitée pour limiter l’importance de la vague qu’elle libère car elle peut être destructrice pour la vie animale et végétale autour du cours d’eau ou la sécurité des biens et des personnes situés en aval du plan d’eau.

Télécharger la fiche info "vidange de plans d'eau" de la DDT53 :

 

Supprimer un plan d’eau sans usage

Les plans d’eau qui ne présentent plus d’usages peuvent être supprimés. Cette action nécessite néanmoins de bien connaître la situation du plan d’eau dans le bassin versant et par rapport au cours d’eau pour éviter des impacts négatifs (dimension de la digue, effets de l’arasement sur le cours d’eau et les espèces aquatiques, sur les crues…).

 

Déconnecter les plans d’eau du cours d’eau

Un plan d’eau déconnecté du cours d’eau est moins impactant qu’un plan d’eau sur cours d’eau.

Les solutions suivantes peuvent être envisagées :

  • création d'un bras de contournement : il s'agit de créer le lit du cours d’eau à côté du plan d’eau
  • création d'un lit déconnecté : il s'agit d'un système de déblais/remblais à l’intérieur du plan d’eau

 

Aménager et mettre en conformité l’ouvrage

Tout plan d’eau doit être déclaré à l’administration. Certains ouvrages ne sont plus conformes avec la réglementation c'est pourquoi il est conseillé d’effectuer les démarches nécessaires pour régulariser le plan d'eau.

Des solutions d’aménagements peuvent être nécessaires telles que :

  • évacuation des eaux par moines de fond plutôt que par surverse pour éviter le réchauffement du cours d’eau en aval et limiter le départ des sédiments
  • aménagement de passes à poissons pour la continuité écologique
  • aménagement de dispositifs de respects des débits minimums à l’aval des ouvrages

 

Suivre quelques conseils

Si vous envisagez des interventions sur votre plan d’eau, contactez préalablement la police de l’eau (DDT) pour connaître les éventuelles obligations (déclaration de travaux, étude d’impact,…).

N’hésitez pas à contacter les techniciens milieux aquatiques pour le calcul des débits réservés à l’aval des ouvrages ou pour tout conseil technique.

Pour tous renseignements supplémentaires, contactez votre Direction Départementale des Territoires :

Mise à jour le: 24/06/2019 - 08:46

Milieux Aquatiques