Réduction de vulnérabilité aux inondations : 2 études sur Chazé Henry et Marans


2 nouvelles études ont démarré pour trouver des solutions dans le bourg de Chazé-Henry et au hameau des Gautraies à Marans.

Le Bourg de Chazé Henry (commune déléguée d’Ombrée d’Anjou)

Situé entre deux ponts permettant l’accès au centre-bourg, un groupe d’habitations est régulièrement inondé par l’expansion des crues du ruisseau des étangs de Chazé, très encaissé à cet endroit. Lors de la crue de décembre 2013, 12 bâtiments ont été impactés. L’étude doit permettre d’identifier les phénomènes hydrauliques à l’origine de ces débordements. A l’appui de ce constat, il sera proposé des solutions qui permettront de répondre aux différents enjeux, notamment au rétablissement de la continuité écologique de cet affluent de l’Araize.

 

Les Gautraies à Marans (commune déléguée de Segré en Anjou Bleu)

Les hameaux des Gautraies connaissent des crues à répétition. L’épisode de juin 2018 ne les a pas épargnés. L’affluent de l’Hommée à l’origine des débordements traverse ce territoire à faible pente où l’eau a bien du mal à s’écouler. Des solutions seront recherchées en tenant compte des enjeux situés en aval, couverts par un Plan de Prévention des Risques Inondations.

 

Ces études d’une durée prévisionnelle de 6 mois (septembre 2018 à mars 2019) sont portées par le Syndicat du Bassin de l’Oudon et réalisées par le groupement de bureaux d’étude VATNA et ICEMA.

Elles sont financées par la Région des Pays de la Loire et le Syndicat du Bassin de l’Oudon, mais aussi par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne pour l’étude de Chazé Henry (volet continuité écologique).

Mise à jour le: 11/01/2019 - 12:21